Aide médicale aux victimes de l’incendie du 30 octobre

En témoignage de sa solidarité avec la Roumanie, à la suite du tragique incendie d’une discothèque le 30 octobre à Bucarest, qui a coûté la vie à plus de 50 personnes et fait plusieurs dizaines de blessés graves, la France a mis en place un dispositif de soutien médical pour participer, en coopération avec les équipes de santé roumaines, aux soins des blessés.

Deux spécialistes français des grands brûlés mis à disposition par le ministère de la santé travaillent ainsi aux côtés de leurs homologues dans les hôpitaux de Bucarest depuis le 8 novembre, à la demande des autorités roumaines. Ce dispositif sera adapté prochainement en fonction de l’évolution des besoins des blessés.

La France a également exprimé sa disponibilité à accueillir des patients dans les structures hospitalières spécialisées qui relèvent des ministères de la santé et de la défense.

Dernière modification : 11/01/2016

Haut de page