Cérémonie au Cimetière Allemand de Bucarest

Le continent européen était sans conteste à l’honneur en ce 16 novembre 2014 où Son Excellence M. Hans Werner LAUK a invité M. l’Ambassadeur François SAINT-PAUL, son homologue bulgare M. Alexander FILIPOV ainsi que les autorités civiles et militaires de Roumanie à la cérémonie de commémoration allemande des morts de la Grande Guerre.

JPEG

Le symbole était très fort : la France et l’Allemagne, deux Etats fondateurs de la construction européenne, main dans la main avec deux Etats de l’ancien Bloc soviétique, commémorant ensemble les douloureux souvenirs des conflits qui ont ensanglanté et déchiré l’Europe au XXème siècle.

Cette cérémonie a été l’occasion pour tous les participants de se recueillir, d’honorer les morts du Premier Conflit mondial et d’évoquer les défis sécuritaires impliquant les Etats du continent européen.

Dans son discours, M l’Ambassadeur à rappelé, en français, en allemand et en roumain, le danger qui peut toujours planer en ce début de XXIème siècle où « le fanatisme et la bêtise n’ont pas disparu », avant d’insister sur l’importance de lutter contre l’extrémisme et le terrorisme par tous les moyens.

Après un dépôt de gerbe commun des ambassadeurs et de leurs attachés militaires, des prières ont été récitées par trois ministres du culte (un prêtre catholique, un pope orthodoxe et un pasteur luthérien) avant que la cérémonie ne s’achève avec le chant allemand Ich hatt einen Kameraden (« J’avais un camarade »), suivi d’une réception à l’Ambassade d’Allemagne à Bucarest.

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 22/05/2015

Haut de page