Discours à l’occasion de la commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 et cérémonie d’hommage aux morts pour la France

Mesdames et messieurs les ambassadeurs,
Messieurs les officier généraux,
Mesdames, messieurs,
Cher Werner Hans,

Nous sommes réunis aujourd’hui pour commémorer le 95ème anniversaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale et rendre hommage aux morts pour la France de tous les conflits.
Ce n’est un hasard si la date du 11 novembre a été choisie il y a deux ans maintenant pour rendre hommage aux morts pour la France de tous les conflits. Cette guerre a été très violente, elle a fait 900 morts en moyenne par jour. Dans la Somme les Anglais ont perdu 20 000 hommes en quelques heures. A la fin de la guerre 2 familles françaises sur trois étaient en deuil. La société française est sortie transformée de cette guerre qui a aussi bouleversé l’Europe et le monde. Les stèles musulmanes de ce cimetière rappellent la contribution qu’apportèrent les soldats des colonies à l’effort national de guerre. Les soldats qui reposent dans les tombes musulmanes de ce cimetière venaient pour la plupart d’Algérie, mais dans les autres carrés français de Roumanie sont aussi enterrés des soldats venus du Sénégal, de Madagascar ou de la péninsule indochinoise.

Es ist also ebenfalls kein Zufall, dass Frankreich der Hundertjahrfeier des Beginns dieses Krieges, die nächstes Jahr stattfinden wird, ein bestimmtes Gewicht beilegt. Diese soll eine Botschaft des Friedens und der Versöhnung bringen. Der Präsident der Französischen Republik hat letzte Woche die großen Momente dieser zukünftigen Gedenkveranstaltung festgehalten. Am nächsten 14. (vierzehnten) Juli werden die 72 (zweiundsiebzig) Länder, die an diesem Konflikt beteiligt waren, darunter Deutschland und Rumänien, dazu eingeladen sein, in Paris uniformiert aufzumarschieren. Präsident Hollande wird am nächsten 3. (dritten) August bei der Andacht des Beginns dieses langen Krieges an der Seite des deutschen Präsidenten gedenken.

Aducem astăzi un omagiu tuturor femei şi bărbaţi care şi-au dat viaţa pentru ţara noastră, pentru a apăra valorile noastre, democraţia şi libertatea.
În anul care s-a scurs din 11 (unsprezece) noiembrie 2012 până acum, şapte militari francezi au murit în teatrele de operaţiuni. Franţa le aduce astăzi un respectuos omagiu şi se gândeşte la familiile şi apropiaţii lor. Alături de ei, doresc să-i omagiem şi pe militarii germani şi români căzuţi pentru ţăralor în această perioadă.

Le sacrifice des militaires français, roumains et allemands, aujourd’hui encore, au service de leur nation, impose le respect. Il nous rappelle que la paix est un bien précieux et fragile qu’il nous appartient à tous de défendre et de préserver.
Cette paix, nous l’avons faite aussi en construisant ensemble, jour après jour, l’Europe, et nous devons continuer ensemble sur cette voie.

Vive la France, vive l’Allemagne, vive la Roumanie, Vive l’Europe.

Dernière modification : 18/11/2013

Haut de page