Discours d’ouverture des Rencontres du Développement urbain durable Bucarest (Hôtel Novotel - 24 juin 2014)

Monsieur le Secrétaire d’Etat,
Messieurs les Maires,
Messieurs les Présidents de Judet,
Mesdames et messieurs,
Chers amis,

C’est un réel plaisir pour moi d’ouvrir cette journée de rencontres dédiée au développement urbain durable. Après bientôt deux mois passés en Roumanie, j’ai pu constater à quel point le partenariat stratégique qui unit nos deux pays se traduit par des actions concrètes, et l’événement d’aujourd’hui en est une nouvelle illustration.

Les enjeux du développement durable sont aujourd’hui au cœur de toutes les réflexions. Ils représentent une priorité forte pour la France et je souhaite que ces sujets tiennent une place importante dans notre coopération, autour de thématiques aussi essentielles que le changement climatique, l’efficacité énergétique ou encore l’inclusion sociale.
Ces enjeux doivent être inscrits au cœur des stratégies de développement urbain, car ils déterminent les conditions d’une croissance équilibrée, durable et inclusive.

Je tiens ici à rappeler que la France aura l’honneur d’accueillir en 2015 la COP 21, 21ème Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. La France a choisi de placer cette conférence, Paris Climat 2015, sous le signe de l’exemplarité environnementale.

Les villes tiennent une place incontournable dans les questions de développement durable et elles doivent jouer un rôle central dans le développement économique et social des pays ainsi que dans la mise en œuvre des politiques de développement durable. Pour relever ces défis, elles ont besoin d’un cadre de gouvernance urbaine solide dans ses aspects juridiques, administratifs et politiques mais également d’une véritable stratégie urbaine, susceptible de répondre à la multiplicité des enjeux qu’elles rencontrent.

Dans ce domaine, la Roumanie est aujourd’hui à un tournant, alors que le taux d’urbanisation n’est encore que de 55% et que le pays est confronté de façon de plus en plus prononcée aux enjeux d’une urbanisation croissante. Les sujets choisis pour nourrir cette journée d’échanges ne sont d’ailleurs pas anodins. Que ce soit les questions de planification urbaine, de mobilité, de rénovation urbaine ou encore les réseaux urbains, les discussions pourront apporter des réponses aux défis majeurs que rencontrent les villes partout en Europe.

C’est bien l’esprit de ces rencontres. La coopération franco-roumaine présente la particularité, et la force, de pouvoir s’appuyer sur des liens étroits et nombreux noués entre villes françaises et villes roumaines, faisant apparaître le sujet de développement urbain comme un axe de dialogue naturel entre nos deux pays.

Pour conclure, je veux remercier celles et ceux qui ont permis à cet événement de voir le jour. Je pense tout particulièrement aux équipes de la CCIFER et d’Ubifrance mais également à tous les experts de France et de Roumanie, venus partager leurs idées et leur expérience.
Je salue également la présence des institutions internationales et européennes et de toutes les entreprises françaises qui ont soutenu ce projet.

Je vous souhaite à toutes et à tous de belles rencontres et des échanges fructueux !

Dernière modification : 07/10/2014

Haut de page