Discours de l’Ambassadeur à l’occasion du séminaire AAIHEDN (association des auditeurs des sessions européennes de l’IHEDN) (Bucarest le 13 mai)

Messieurs les Ministres (Teodor Meleşcanu, directeur du service extérieur de renseignement, ancien ministre de la défense et ancien ministre des affaires étrangères ; et M. Corneliu Dobriţoiu, ancien ministre de la défense ; le Secrétaire d’Etat NICUȚ, SE à la défense),

Monsieur le directeur général (monsieur DAVIDOIU, directeur général des affaires stratégiques du MAE, Ancien IHEDN),

Messieurs les Ambassadeurs (Allemagne et Pologne),

Messieurs les officiers généraux (général BIRLA, directeur du Collège national de défense et général MOISESCU, directeur de l‘Université nationale de défense) ;
Monsieur le directeur (Ambassadeur Nicolas NORMAND),

Messieurs les Présidents (Claude DEHOUCK, vice-président de l’association Europe IHEDN, général OZUNU, président de la fondation du Collège national de défense, ancien IHEDN),

Mesdames et messieurs les membres roumains et français de l’association Europe IHEDN,
Mesdames et messieurs,

Je suis très heureux de vous accueillir dans la résidence de France, aujourd’hui, à l’occasion de la tenue de l’assemblé générale annuelle de l’association Europe IHEDN qui a lieu, cette année, en Roumanie.

Je regrette naturellement l’absence du président de cette association, M. Colin Cameron, qui a dû renoncer, à la dernière minute, à venir en Roumanie, pour des raisons de santé. Je formule à son intention, des vœux de prompt rétablissement.

L’association Europe IHEDN regroupe les anciens auditeurs des sessions européennes de l’Institut des hautes études de la défense nationale. L’IHEDN est le plus haut organisme de formation dans le domaine de la défense en France. Il a pour équivalent en Roumanie le Collège national de défense. L’IHEDN a accueilli une trentaine de stagiaires roumains depuis le début des années 1990.

Chaque année, l’association Europe IHEDN, tient son assemblée générale dans une capitale européenne. Après Berlin en 2013, c’est en Roumanie que l’association a décidé de se réunir en 2014.
Et je note que les membres qui ont fait le déplacement de l’étranger pour être présents ici, aujourd’hui, sont nombreux puisqu’ils sont près de 30. Je ne peux que me réjouir de ce choix et saluer leur démarche.

Cela montre à la fois l’intérêt des membres d’Europe IHEDN pour la Roumanie, mais cela montre aussi le dynamisme et le volontarisme des membres roumains de l’association. De tout cela, je crois que pouvez être tous félicités.

Et c’est donc avec d’autant plus de plaisir et d’entrain que cette l’ambassade a apporté son aide à l’organisation de la réunion d’Europe IHEDN et de ses activités en Roumanie. Ce matin l’assemblée générale de l’association a eu lieu, ici même, et cet après–midi, le séminaire que l’association organise aura lieu à l’institut français de Bucarest.

Le gouvernement français a aussi voulu marquer son soutien à cette activité. Je salue la présence ici de Monsieur l’Ambassadeur Normand, directeur adjoint de l’IHEDN et chargé des relations internationales de l’institut. Deux représentants du ministère français de la défense interviendront également durant le séminaire cet après-midi.

Le choix de tenir cette réunion en Roumanie, a aussi été motivée par le fait que la Roumanie fête, cette année, les 10 ans de son appartenance à l’OTAN. Cet anniversaire a été célébré ici, le mois dernier, avec un grand retentissement qui a traduit l’importance qu’accordent les Roumains à leur sécurité et à leur défense.

Cette réunion se tient aussi, naturellement, dans un contexte particulier, celui de la crise en Ukraine. Cela rend a posteriori ce choix d’autant plus pertinent. Et cela a donné, j’en suis certain, un très grand intérêt aux échanges que les membres de l’association ont eu, hier, lors de leurs rencontres avec les spécialistes et les responsables roumains des questions de sécurité. Cela devrait aussi rendre très riches les échanges lors du séminaire de cet après-midi.

Je vous invite maintenant à poursuivre nos échanges autour du repas, d’autant que je sais que pour beaucoup d’entre vous, cette réunion constitue des retrouvailles.

Je vous donne rendez-vous ensuite, à 14h30, à l’institut français pour le lancement du séminaire que l’association Europe IHEDN organise.

Dernière modification : 01/10/2014

Haut de page