Discours de l’Ambassadeur au Carré militaire du cimetière de Constanta (5 juin 2014)

Domnule Amiral,
Domnule Comandant,
Doamnelor și domnilor,

Firește, este un moment emoționant cel pe care îl trăim acum în acest careu militar francez din Constanța.

Dans la crypte située sous l’obélisque se trouvent les ossements des soldats français morts en Dobroudja en 1854 pendant la guerre de Crimée. Et de part et d’autre de l’allée centrale se trouvent les tombes de soldats français morts dans cette région à la fin de la Première Guerre mondiale. Ils appartenaient à l’armée du Danube, et combattaient ici sur ce qu’on appelait le front d’orient.

En 2013 et en 2014, à l’occasion du centenaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale, l’Ambassade de France en Roumanie a fait procéder à la rénovation de ces sépultures et elle a fait installer des panneaux pour expliquer les raisons pour lesquelles des soldats français sont morts ici.

Acest cimitir ne emoționează pentru că pune în valoare fidelitatea Franței față de România în momente cheie din istoria sa.

Mais ce cimetière est aussi émouvant parce qu’il fait, par son organisation spatiale, un parallèle exact entre les soldats français et les soldats roumains morts sur ce territoire pour leur pays. Il les unit pour l’éternité.

Je vous invite d’ailleurs à regarder attentivement, en quittant ce lieu, la porte majestueuse par laquelle vous êtes entrés et qui, malheureusement, aujourd’hui se voit à peine. Elle a été construite dans les années 30 et elle est chargée, elle aussi, de symboles. Elle porte sur ses piliers, d’un côté la croix de guerre française et de l’autre la croix de guerre roumaine pour rendre hommage, en même temps, à l’héroïsme des soldats français et à l’héroïsme des soldats roumains.

Elle porte aussi, à l’attention de la France, une inscription très rare : « 1914-1919 », c’est-à-dire les vraies dates de la guerre pour l’armée française. Car les soldats de l’armée d’Orient, qui sont entrés en guerre en 1914 ont continué à être engagés, ici, après l’armistice du 11 novembre 1918 pour assurer le repli en bon ordre des armées vaincues qui occupaient la Roumanie. Ces soldats sont morts, le plus souvent de maladie, loin de leurs familles, alors que la France fêtait la victoire.

Războiul din Crimeea și rolul armatei din Orient sunt puțin cunoscute în Franța și le mulțumesc autorităților militare române pentru că ne-au oferit posibilitatea de a aduce un omagiu atât de demn soldaților morți pentru țara noastră.

Trăiască Franța, Trăiască România, trăiască prietenia franco-română.

Dernière modification : 01/10/2014

Haut de page