Discours de l’Ambassadeur de France à l’occasion de la Cérémonie d’ouverture de la rentrée universitaire à la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest (1 octobre 2015)

Seul le prononcé fait foi

Je souhaite me féliciter de célébrer la cérémonie d’ouverture de l’année universitaire de la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest dont les formations dispensées en langue française bénéficient d’un soutien sans faille de l’Ambassade de France en Roumanie et l’Institut Français de Roumanie.

Je veux rappeler que plusieurs coopérations universitaires franco-roumaines existent au sein de cette Faculté dont 30 partenariats Erasmus (notamment avec les Institut d’Etudes politiques de Paris, Bordeaux, Lyon, l’Université Paris Dauphine) mais aussi deux formations co-diplomantes d’excellence de niveau Master :
1. le Master en sciences politiques - POLITIQUES DE L’EGALITE DES CHANCES EN ROUMANIE ET DANS L’UNION EUROPEENE en partenariat avec un consortium d’universités européennes dont l’Université Lumière Lyon 2 et l’Université de Toulouse II - Le Mirail en France.
2. le Master en sciences sociales - « POLITIQUE EN EUROPE. ETATS, FRONTIERES ET SOCIETES » en partenariat avec l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales-EHESS

C’est une preuve de la volonté de la Faculté de Sciences politiques de l’Université de Bucarest et de son équipe enseignante de répondre à des nouveaux besoins et défis de la société contemporaine en formant des professionnels sur les thématiques d’égalité des chances, valeur politique fondamentale de l’Union Européenne, mais aussi des chercheurs francophones spécialisés en histoire et en sciences politiques.

Je rappelle également le soutien de l’Ambassade de France (Bourses d’études, lecteur, mobilités enseignantes - ex : M. Stéphane Audoin Rouzeau, grand historien français, Prof. SAINT-FUSCIEN et Prof. Grenier de l’EHESS). Je salue également la présence d’un lecteur depuis la rentrée 2014. Cette année l’intervention du lecteur est renforcée (6h au lieu de 4h) et officialisée par la signature d’une convention entre l’Ambassade, la Faculté de Sciences Politiques et la Faculté de lettres de l’Université de Bucarest.

Je veux renouveler l’intention d’accompagner ces formations d’excellence qui constituent un vivier important pour la francophonie

Profitant de cette occasion, je veux rendre hommage, plus généralement, à la faculté de Sciences politiques de Bucarest pour son soutien de taille dans la défense et la promotion de cette Francophonie.

Je me félicite également de l’implication de la Faculté au sein du CEREFREA, Centre régional francophone de recherches avancées en Sciences Sociales inauguré en juillet 2014, dont l’objet est d’encourager et de donner une visibilité à la recherche francophone en sciences sociales dans la région.

Cette nouvelle institution, dont la Faculté de Sciences politiques est une des composantes et un pilier, a été créée à l’initiative de l’ambassade de France pour encourager significativement l’essor des sciences sociales en Roumanie qui sont nécessaires à la compréhension du temps présent et à l’éclosion de nouveaux projets de société.

Je veux signaler le prochain Salon de la Recherche en Sciences Humaines et Sociales dans les nouveaux locaux du CEREFREA du 17 au 19 novembre prochain et y inviter enseignants, étudiants et chercheurs

Pour conclure, je m’adresse directement aux étudiants, en leur souhaitant une belle rentrée universitaire et en les encourageant à rester ouverts sur le monde environnant, à être à la hauteur des enjeux qui les attendent dans le cadre de leur vie professionnelle future et leur rappeler qu’ils pourront à tout moment de leur scolarité compter sur l’implication de l’ensemble du réseau français de coopération universitaire et scientifique pour les accompagne.

Dernière modification : 19/11/2015

Haut de page