Discours prononcé lors de la réception du Cours supérieur international et de la remise de décoration au lieutenant colonel Stegaroiu (6 décembre 2013)

J’ai souhaité vous convier aujourd’hui pour deux raisons principales. Tout d’abord mettre à l’honneur les treize stagiaires du Cours Supérieur International de Rosu, qui termineront leur période de formation la semaine prochaine et ensuite décorer un officier supérieur de la Jandarmeria qui s’est illustré sur un théâtre d’opération extérieure.

Le Cours Supérieur International, s’est imposé comme un des fils conducteurs de la coopération franco-roumaine. C’est un projet qui dure, nous en sommes cette année à la 11ème édition, mais c’est surtout un projet qui évolue, s’adapte à l’environnement international et ne cesse de se bonifier avec l’âge. Bel exemple d’une coopération vivante et efficace, cette formation de haut niveau, d’une durée de quatorze semaines est un vecteur unique pour la formation de cadres des forces de sécurité intérieure de l’espace européen, mais pas seulement. En effet, depuis 2002, plus de 170 stagiaires issus d’une vingtaine de pays ont pu bénéficier de transferts de savoir faire que les deux partenaires gendarmes, français et roumains, ont su actualiser chaque année.
Face aux menaces criminelles, aux menaces sur la paix globale, nous avons le devoir de nous adapter et de travailler toujours plus dans un esprit de collaboration internationale et d’interopérabilité. Cette formation est l’un des outils adaptés pour se doter des savoir-faire communs mais surtout pour apprendre à se connaître afin d’améliorer nos aptitudes à mettre en œuvre, ensemble, ces savoir-faire. Je vous engage donc, messieurs les officiers stagiaires, à entretenir les liens professionnels et d’amitié qui vous ont unis durant ces quelques mois et à être, chez vous, les témoins de cette nécessaire coopération.
Le Cours Supérieur International est également un outil unique de rayonnement de la Francophonie dans vos pays respectifs car l’ensemble de cette formation est dispensé en langue française et je sais que vous avez progressé dans le domaine.
Avant de conclure, je tiens donc à mettre à l’honneur un officier de la gendarmerie roumaine, en la personne du lieutenant colonel Ionel Catalin STEGAROIU, qui pour son implication auprès de la gendarmerie française, en qualité de commandant du contingent roumain, sur un théâtre d’opération extérieure particulièrement difficile puisqu’il s’agit de l’Afghanistan, se voit récompenser par l’obtention de la médaille commémorative française avec agrafe « AFGHANISTAN ».
« au nom du ministre de la Défense, nous vous remettons la médaille commémorative française avec agrafe « AFGHANISTAN ».

Dernière modification : 06/12/2013

Haut de page