Le carré français de la parcelle militaire de Timișoara

Les tombes des soldats français et roumains morts pendant la Grande Guerre dans la région du Banat sont regroupées dans une partie du cimetière civil de Timişoara (1, chemin Lipovei ; coordonnées 45°46’8"N 21°13’36"E).

Inaugurés au cours de l’année 1934 à la suite du regroupement des tombes situées dans plusieurs communes de la région, les carrés français et roumains présentent une certaine symétrie de forme.

PNG - 277.5 ko
Carré militaire français de Timișoara dans les années 30
(AF Ro. ; MDD ; Corpus ancien)

La parcelle militaire est composée de deux rangées de tombes (24 au total dont 4 tombes de soldats musulmans).

PNG - 635 ko
Vue du carré français de Timișoara aujourd’hui
(AF Ro. ; MDD ; 2013)


PNG - 353.5 ko
Vue du carré français de Timișoara
(AF Ro. ; MDD ; 2011)

Ces soldats français sont morts dans la région du Banat (dont Timişoara est la principale ville) dans le cadre d’une mission d’interposition confiée à l’armée du Danube entre novembre 1918 et août 1919, avant que le sort du Banat ne soit définitivement réglé par les traités de paix. La plupart des hommes enterrés à Timişoara sont morts de maladie.

Cependant l’un des officiers inhumés dans ce carré (TUPIN, Gabriel, Ferdinand, René) et l’un des soldats sont morts des suites de faits de guerre. Le 24 mars 1919, ils ont été tués durant des heurts entre les troupes françaises et un contingent bolchévique hongrois qui traversait en train le Banat en direction de Budapest. Deux jours plus tard, ils ont été inhumés avec les honneurs militaires, en présence de la population locale, venue nombreuse pour rendre hommage aux deux militaires français.

Dernière modification : 02/11/2015

Haut de page