Le carré militaire du Cimetière Bellu de Bucarest

Le cimetière Bellu (44° 24′ 10″ Nord-26° 06′ 00″ Est) est un cimetière civil situé au numéro 1 de la Șoseaua Olteniței à Bucarest (métro Eroii Revoluţei).

Ce cimetière, qui se trouve au sud de la ville, a été créé en 1858. Il fait partie des plus importants ensembles funéraires de Bucarest et il est souvent comparé au cimetière du Père Lachaise car de nombreux personnages célèbres y sont enterrés alors que l’agencement comme la décoration des tombes donnent au lieu un caractère pittoresque et romantique.

Certaines tombes sont l’œuvre de l’architecte Ion Mincu et un grand nombre d’entre elles sont classées sur la liste des monuments historiques roumains. Le cimetière fait partie d’une association qui regroupe les cimetières remarquables d’Europe (Association of Significant Cemeteries in Europe).

Le carré militaire français a été installé à cet endroit pendant l’entre-deux-guerres dans une parcelle d’honneur située dans une partie du cimetière réservée aux militaires. On accède d’ailleurs au carré militaire français par une allée qui traverse, sur une vingtaine de mètres, des caveaux familiaux où sont inhumés des militaires roumains.

Jusqu’en 2013, étaient inhumés, dans des tombes individuelles, 136 soldats français tués au cours de la Première Guerre mondiale.

Le carré militaire français de Bellu a été restauré en 2013 dans le respect des recommandations transmises par le Souvenir français. Cette restauration a été également l’occasion de rapatrier les tombes de soldats français inhumés au carré militaire du cimetière d’Alexandria, trop dégradé pour être réhabilité. Ont donc rejoints 42 sépultures exhumées d’Alexandria pour atteindre un total de 178 tombes individuelles Le montant de cette restauration s’élève à 296 000 € sur les crédits mis en place par la DMPA.

Le carré en lui-même se divise en deux parties : un carré de croix latines et un carré de stèles musulmanes. Les tombes musulmanes sont orientées en direction de la Mecque et ornementées d’une inscription du Coran ainsi que du Croissant et de l’Etoile. Les croix chrétiennes ont été standardisées à partir d’un modèle proposé par le Souvenir français.

Deux pupitres de part et d’autre de l’allée centrale dressent un historique du carré militaire français. Au pied de ces pupitres, en souvenir, sont conservés des modèles de croix et de stèles d’avant restauration. Au bout de cette allée trône un monument de pierre haut de 4,5 m, au sommet duquel est installé un coq de bronze. Sur la face avant du monument se trouve un élément en bronze montrant un trophée à l’antique orné d’un casque Adrian de l’armée française et d’une branche de laurier.

Carré militaire français de Bellu :

Avant restauration

JPEG

Après restauration

JPEG

Avant restauration

JPEG

Après restauration

JPEG

Monument du carré militaire français du Bellu de Bucarest

Avant restauration

JPEG

Après restauration

JPEG

Dernière modification : 04/03/2015

Haut de page