Mot d’ouverture du French Investors Forum organisé par Business Review (7 juillet)

Seul le prononcé fait foi

Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Je suis heureux d’ouvrir ce 7ème forum de Business Review sur les Investisseurs Français en Roumanie.
Comme vous le savez, les investisseurs français en Roumanie occupent une place de choix. D’après les statistiques, la France était le 5ème investisseur étranger en 2014, pour un montant total de 3,8 Mds EUR. En réalité, en tenant compte des flux indirects, la France est probablement plus proche du 3ème que du 5ème rang. Le poids de ces investissements est considérable, puisque les entreprises françaises sont présentes dans la plupart des secteurs clés que sont le secteur de l’automobile, le secteur bancaire, le secteur de la grande distribution ou encore le secteur de l’industrie pharmaceutique. Un nouveau secteur prend désormais de plus en plus d’importance, celui de l’aéronautique, dont le meilleur exemple actuellement est la construction par l’entreprise Airbus Helicopters d’une usine d’assemblage de l’hélicoptère lourd H215 « made in Romania » à Brasov.
Depuis de nombreuses années, les entreprises françaises sont des partenaires de confiance de la Roumanie dans son processus de développement économique. Elles contribuent à l’insertion de la Roumanie dans le commerce international. Par exemple, l’entreprise Renault-Dacia est aujourd’hui à l’origine de 8% des exportations roumaines.
Après un ralentissement global depuis la crise, les investissements étrangers en Roumanie ont retrouvé le chemin de la croissance depuis 2013, même si les niveaux actuels ne sont pas ceux d’avant-crise. Dans ce contexte, les investissements français doivent continuer à accompagner la Roumanie dans son évolution vers une économie à plus forte valeur ajoutée. Dans une économie mondialisée, cette problématique d’attraction des investissements étrangers passe bien sûr par l’amélioration de la compétitivité prix, mais aussi par la formation, l’éducation, le renforcement des capacités administratives, et des infrastructures efficaces.
C’est dans cette optique d’encouragement des investissements que la Chambre de Commerce et d’Industrie française en Roumanie (CCIFER) et les Conseillers du Commerce Extérieur ont rédigé un Livre Blanc Compétitivité en 2015, puis un Livre Blanc Construction qui a été rendu public aujourd’hui. Ces documents proposent des mesures simples et efficaces sur les domaines prioritaires que sont la formation, l’innovation, le code du travail, les infrastructures, l’énergie, l’agriculture, les marchés financiers et le tourisme.

Je salue l’intérêt porté par les entreprises françaises au renforcement de la compétitivité du « made in Romania », intérêt qui témoigne de leur engagement de long terme dans ce pays.

Je remercie également les entreprises françaises et roumaines qui participent à cet évènement.
Je vous souhaite à toutes et à tous une soirée riche en échanges fructueux et constructifs, qui renforceront les liens économiques entre nos deux pays !

Dernière modification : 18/10/2016

Haut de page