Programme expérimental franco-roumain de réinsertion des familles roumaines appartenant à la minorité Rom

Plusieurs collectivités territoriales en France et en Roumanie ont confirmé leur volonté de participer aux côtés de l’Ambassade de France et de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) à la mise en œuvre du programme expérimental franco-roumain de réinsertion des familles roumaines appartenant à la minorité Rom. Un Protocole additionnel à l’Accord-cadre initial de 2012 a été approuvé par les autorités françaises et roumaines au début de l’année afin d’étendre sa couverture territoriale et son efficience. Ce programme est une des composantes de la politique de lutte contre la pauvreté et les discriminations.

Ainsi, le projet expérimental est élargi aux familles roumaines de la minorité Rom acceptant de quitter toute collectivité locale française ayant souscrit à l’Accord-cadre pour se réinstaller dans tout judet ayant signé un accord de partenariat avec l’OFII.

Les aides à la réinsertion coordonnées par la Représentation de l’OFII à Bucarest comprennent :

• un accompagnement social d’une durée de 3 mois ;
• une formation et une aide à la recherche d’emploi ;
• une aide à la préparation d’un projet microéconomique ;
• une formation en rapport avec le projet de création de micro entreprise ;
• une aide financière au démarrage du projet microéconomique ;
• une aide à la mise en œuvre et au suivi du projet pendant un an.

L’Accord-cadre initial entre l’OFII, le Ministère du Travail, de la Famille et de la Protection Sociale et le Ministère de l’Administration et de l’Intérieur de la Roumanie avait été signé le 12 septembre 2012. Après son entrée en vigueur, le 25 janvier 2013, des accords locaux ont été établis avec les judets d’Alba, Dolj, Mehedinţi et Timis en Roumanie, Nantes-Métropole et les Conseils Généraux de Rhône et Val-de-Marne en France. Depuis, de nombreuses familles ont bénéficié d’un accompagnement à la réinsertion sociale et économique par la mobilisation des services sociaux et acteurs associatifs des judets concernés et des collectivités territoriales françaises signataires.
La réintégration scolaire de dizaines d’enfants des familles concernées a été ainsi facilitée par un partenariat entre l’OFII, les Inspectorats scolaires roumains et les écoles concernées en France.

L’extension de ce programme à toutes les collectivités locales désireuses en France comme en Roumanie de collaborer à ces projets de réinsertion devrait en multiplier les effets.

Dernière modification : 12/02/2015

Haut de page