Réunion du premier comité de pilotage du projet « AUDIS : pour une meilleure audition des mineurs »

L’Ambassadeur de France en Roumanie, M. François SAINT-PAUL a accueilli, le mardi 21 avril 2015 à la résidence, la première réunion du comité de pilotage constitué en vue de poursuivre le projet « AUDIS : pour une meilleure audition des mineurs » à Bucarest. Il a ouvert la séance, aux côtés de M. Calin Pop, Président d’honneur et Directeur exécutif de la Fédération roumaine des ONG pour l’enfance (FONPC).

De nombreux experts roumains ont pris part à ce comité, parmi lesquels Mme Corina VOICU et M. Catalin POPESCU, respectivement Juge et Procureur, détachés au Conseil Supérieur de la Magistrature, M. Alexandru Bogdan GEORGESCU, Procureur de la République près le tribunal de Bucarest, Mme Lucretia POSTELNICU, Présidente de la section pénale du tribunal de Bucarest, Mmes Magdalena CALANGIU et Cristina IRIMIA, Conseillères juridiques au ministère de la Justice, Mme Iuliana Elena CARBUNARU, Directrice générale de la probation, M. Cristian Ionut STAN, Directeur général adjoint de la Police de Bucarest, Mme Claudia PREDUT, Experte de l’Autorité Nationale de Lutte contre le Trafic des Personnes, ainsi que Mme Elena MANOLE, Chef du département « protection de l’enfance » au sein de la Direction générale d’assistance sociale et de protection de l’enfance du secteur 2 de Bucarest.

Outre un éclairage législatif, et les projets d’aménagement au Code de procédure pénale présentés par le Conseil Supérieur de la Magistrature, les discussions ont porté sur l’emplacement jugé le plus pertinent pour accueillir une salle d’audition des mineurs à Bucarest. Le comité de pilotage a ainsi retenu le Parquet près le tribunal de Bucarest, en vue de favoriser l’utilisation optimale de ce nouveau dispositif au cours de l’enquête. Le recueil vidéo-filmé de la parole de l’enfant dans les meilleures conditions, dès le début de la procédure judiciaire, permettrait ainsi, sinon d’éviter la répétition de l’audition, d’en limiter le nombre.

D’ici à la prochaine réunion du comité de pilotage, il est entendu de travailler conjointement à l’élaboration d’un protocole d’entente interinstitutionnel.

L’Ambassadeur de France a souligné le caractère exemplaire de ce projet, au regard de la collaboration bien établie entre les autorités et la société civile roumaine.

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 29/09/2016

Haut de page