Traitement de la brûlure : le premier groupe de médecins roumains est parti le 7 mars en France pour formation, grâce à un récent accord franco-roumain

L’Ambassade de France en Roumanie, le ministère roumain des Affaires étrangères, l’Ambassade de Roumanie en France se sont mobilisés pour la conclusion d’un accord entre le ministère roumain de la Santé et l’Assistance Publique –Hôpitaux de Paris, signé en février 2016.

L’accord prévoit l’accueil de 21 personnels (médecins anesthésistes et chirurgiens plasticiens, et infirmiers) par les Centres de Traitement de la Brûlure de 3 hôpitaux (Hôpital Saint Louis à Paris, CHU de Bordeaux et CHRU de Lille). Ils effectueront des stages d’un mois pour appréhender le travail et les méthodes spécialisées d’une unité de traitement de la grande brûlure. Ces formations prévoient une immersion totale avec les équipes médicales spécialisées des 3 hôpitaux français.

Le 1er groupe, constitué de 2 médecins et 4 infirmiers, est parti de Bucarest le 7 mars pour un stage d’un mois au sein du CHU de Bordeaux et de l’hôpital St Louis de Paris. D’autres groupes lui succèderont ces trois prochains mois, et se rendront également à Lille.

C’est sur la base de la coopération franco-roumaine et à la demande de la direction de l’hôpital d’urgences Floreasca de Bucarest, qui doit ouvrir prochainement le premier centre de traitement de la grande brûlure pour adultes du pays, que les médecins et infirmiers de ce service bénéficieront de formation continue.

Les frais de séjour et de transport sont pris en charge par le ministère roumain de la santé. Les frais de formation sont couverts par les hôpitaux français impliqués. Il convient de noter l’implication également de l’Ambassade de Roumanie à Paris qui s’est engagée à héberger les personnels se rendant à l’hôpital Saint-Louis.

Dernière modification : 08/03/2016

Haut de page